Le jardin de pluie

Qu’est ce qu’un jardin de pluie ?

Un jardin de pluie appelé également jardin pluvial, est une zone végétalisée en légère dépression vers laquelle sont conduites les eaux de ruissellement.

Rôle du jardin de pluie

Son rôle est de ralentir le ruissellement des eaux de pluie lors d’orages et de permettre une infiltration plus écologique de ces eaux dans le sous sol. Les jardins de pluies sont utiles pour protéger les sols de l’érosion provoquée par le ruissellement et limiter les inondations.

Le principe du jardin de pluie

La noue recueille et stocke provisoirement l’eau déviée. Les plantes qui y poussent la filtrent et la restituent en partie en l’évaporant par leurs feuilles (évapotranspiration). L’eau de pluie peut être évacuée par un trop plein ou finir de s’infiltrer sur place dans le sol. C’est une solution simple de valorisation des eaux pluviales.

Concevoir et implanter un jardin de pluie

Pour implanter un jardin de pluie, il faut prendre en compte le relief du terrain afin d’acheminer l’eau dans la noue et éventuellement la stocker plus loin dans un bassin, sans quoi il vous faudra terrasser légèrement votre terrain. Tenez le jardin de pluie à une distance de 4 m de votre habitation ou tout autre bâtiment pour éviter infiltrations et humidité. Éloignez aussi son implantation des arbres car leurs racines pourraient infliger des dégâts. Enfin, positionnez ce micro-jardin dans un endroit suffisamment ensoleillé (soleil à mi ombre).
Son dimensionnement peu profond et large, va dépendre de la pluviométrie de votre région, de la surface de toiture à récupérer ainsi que de la nature de votre sol (qui détermine la vitesse d’absorption de l’eau : rapide pour les sols sableux et plus lente pour les sols argileux).

Dimension d’un jardin de pluie (m²) = (surface du toit (m²) x quantité de pluie ( par évènement exemple 0,05 m)) / profondeur du jardin de pluie selon la nature du sol ( de 0,08 m à 0,15 m)